Scène

Nouveau souffle de liberté au Grütli

Barbara Giongo et Nataly Sugnaux Hernandez réinventent le Théâtre du Grütli. Rencontre avec les nouvelles codirectrices du «Centre de production et de diffusion des arts vivants» à Genève.
Barbara ­Giongo et ­Nataly ­Sugnaux ­Hernandez, nouvelles ­codirectrices du Théâtre du Grütli, ici sur le toit de ­l’institution. JPDS
Théâtre

Elles ont à peine terminé leur mandat de chargée de production et de diffusion pour deux compagnies genevoises phares. Une page qui est en train de se tourner pour Barbara Giongo, après dix-sept années passées aux côtés d’Oscar Gomez Mata au sein de l’Alakran. Nataly Sugnaux Hernandez, elle, a fondé l’association Morris Mendi qui soutient les projets de jeunes artistes. Elle a aussi accompagné Yan Duyvendak, avec qui elle avait

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion