Neuchâtel

L’héritage oublié de Tilo Frey

Première Neuchâteloise et première Noire à siéger au National, Tilo Frey est tombée dans l’oubli. Dix ans après sa mort, des initiatives tentent de réhabiliter sa mémoire.
L’héritage oublié de Tilo Frey
Tilo Frey lors d’une prise de parole à la tribune du Conseil fédéral en 1973. KEYSTONE
Histoire

Il y a exactement dix ans disparaissait Mme Tilo Frey, à l’âge de 85 ans. Son nom ne vous dit probablement rien, et pourtant cette femme est exceptionnelle à tous points de vue. Elle fut la première Neuchâteloise et la première Noire à siéger au Conseil national. Doublement pionnière, elle est néanmoins tombée dans l’oubli. Pour se souvenir et lui rendre hommage, l’Université populaire africaine en Suisse (UPAF) et le Carrefour

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion