Vaud

Trop de placements forcés

Les médecins vaudois ont une lourde tendance à interner les patients contre leur gré.
Trop de placements forcés
Le canton de Vaud est un champion en matière de placement à des fins d’assistance. KEYSTONE JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Psychiatrie

Les chiffres sont spectaculaires: le canton de Vaud est un champion en matière de placement à des fins d’assistance (PLAFA). Ces mesures y sont deux fois plus nombreuses qu’en moyenne nationale. En 2016, le canton compte 3,3 PLAFA pour 1000 habitants. Alors que la moyenne suisse est à 1,7 pour 1000. Les chiffres sont issus d’une étude de l’Observatoire suisse de la santé publiée au début du mois. La mesure

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion