Des mots sur le mur
L’animation de Wall associe la froideur des images de synthèse à la chaleur du dessin tracé à la main. ONF
Cinéma

Des mots sur le mur

A découvrir au Festival d’Annecy, Wall franchit le mur qui sépare Israéliens et Palestiniens. Et déconstruit les mythes qui s’y rattachent.
Animation

David Hare interroge les mots. L’auteur britannique en connaît le pouvoir occultant. En compétition au Festival international du film d’animation d’Annecy (du 11 au 16 juin), Wall est tiré de sa pièce. Pour les Palestiniens, c’est le jidar al fasl al unsuri, le mur de ségrégation raciale en arabe; pour les Israéliens, la Geder HaHafrada, la barrière de séparation en hébreu. «Tels des drapeaux, les mots annoncent de quel côté nous nous

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion