Cinéma

Sexualité schizophrène

Entretien avec Ali Soozandeh, qui jette une lumière crue sur la vie sexuelle des Iraniens dans Tehran Taboo.
En dévoilant l’intimité des Iraniens PRAESENS FILM
Animation

D’une réalité crue, inspirée par une conversation entendue dans le métro, la scène initiale est éloquente. Un chauffeur de taxi se paye une prostituée, en présence du petit garçon de celle-ci, puis sermonne sa propre fille parce qu’elle est en compagnie d’un jeune homme qu’il ne connaît pas. A partir de témoignages recueillis sur les réseaux sociaux et des propres souvenirs du réalisateur, le film d’animation Tehran Taboo dévoile l’intimité

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion