Scène

Le groove métaphysique de Marco Berrettini

Avec My Soul is My Visa, fidèle à son ton décalé, ludique et grave, le chorégraphe convoque piano classique et danse funky-soul pour interroger une communauté humaine. A voir à l’Arsenic.
Le groove métaphysique de Berrettini
L’équipe de My Soul Is My Visa (sans Nathalie ­Broizat), un ­ensemble tour à tour dansant et ­pianistique. ELISA MURCIA ARTENGO
Danse

My Soul is My Visa: un titre en forme de compilation de rythmes, spirituels et universels, reliant humains et lieux, de manière consciente ou non, au cœur d’une universalité dansante se pensant égalitaire. Dans cette pièce visible jusqu’à dimanche à l’Arsenic, à Lausanne, Marco Berrettini puise dans l’univers de surplaces entêtants et déhanchés comme montés sur ressort chers aux dancefloors des années 1970. Au plateau passe en boucle un mouvement

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion