Solidarité

«Les contestations sont revenues dans des cadres nationaux»

Professeur de sociologie des conflits sociaux à l’université de Québec à Montréal (UQAM), Marcos Ancelovici pointe les causes du reflux du mouvement altermondialiste québécois.
«Les contestations sont revenues dans des cadres nationaux»
«Le thème de la mondialisation du commerce a presque disparu du débat public», regrette Marcos Ancelovici. DR
Altermondialisme

Quelle est la nature de la contestation du G7 au Québec? Marcos Ancelovici: Elle est diverse. A Montréal, elle s’appuie sur l’extrême gauche anticapitaliste, au sein du Réseau de résistance anti-G7 (RRAG7), dans une logique de démocratie directe autonome. A Québec, la mobilisation tourne autour du REPAC, un réseau d’organisations qu’on appelle ici «communautaires», actives dans la revendication et/ou l’aide sociales. Celles-ci peuvent également développer des discours radicaux mais plus

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion