Solidarité

La résistance malgré tout

Les chefs d’Etat du G7 s’isoleront les 8 et 9 juin dans un palace du Québec. Malgré l’éloignement et la peur des violences, les contestataires québécois feront entendre leur voix.
Le combatif quartier de Saint-Jean-Baptiste est au centre de la mobilisation anti-G7 comme il le fut lors du défilé du 1er Mai dernier. CONFEDERATION DES SYNDICATS NATIONAUX
Altermondialisme

La brocante dans l’entrée laisse planer un petit doute. C’est pourtant bien ici, dans ce petit immeuble coloré du faubourg St-Jean-Baptiste, que se réunit le noyau dur des opposants locaux au G7. Si le sommet des grandes puissances moins la Russie et la Chine se tiendra les 8 et 9 juin à La Malbaie, quelque 130 km plus au nord, le quartier populaire de la haute ville de Québec en sera l’épicentre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion