Vaud

Nigérianes forcées à la prostitution

Parmi les victimes d’exploitation sexuelle, les femmes du Nigeria sont nombreuses, aussi à Lausanne.
Nigérianes forcées à la prostitution
Les jeunes femmes nigérianes de Benin City sont particulièrement concernées par l’exploitation dans le milieu de la prostitution. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Traite d’êtres humains

La traite des femmes nigérianes est en recrudescence en Suisse et tout particulièrement à Lausanne. Les chiffres sont sortis cette semaine: plus de 310 femmes victimes de traite ou d’exploitation ont été prises en charge en Suisse l’an dernier. Les Nigérianes sont particulièrement touchées. Elles évoluent, pour beaucoup, à Lausanne. Depuis janvier 2017, onze femmes du Nigeria ont été suivies par ASTREE, association de soutien aux victimes de traite et d’exploitation.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion