International

La plus dure bataille des FARC

La réintégration des ex-guérilleros, pilier du processus de paix colombien, se heurte aux promesses non tenues. Reportage dans un campement du Cesar, à la veille d’un scrutin crucial.
La plus dure bataille des FARC
A Tierragrata, des ex-combattants, mis de côté par le gouvernement, ont fait de leur mieux pour égayer les façades de leurs maisons en préfabriqué en les ornant de peintures murales. LAURENCE MAZURE
Colombie

Sur le papier, la réincorporation d’environ 12 000 anciens membres des FARC1Environ 7000 guérilleros et 5000 miliciens (membre non-armé) et ex-prisonniers politiques. dans la société civile était si simple que seules huit des 310 pages de l’accord final de paix de novembre 2016 y étaient consacrées: il s’agissait d’obtenir une carte d’identité, ouvrir un compte en banque, être amnistié par la justice, s’affilier à la mutuelle de santé de l’Etat, suivre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion