Genève

Quelle légitimité avec si peu d’électeurs?

Pour le second tour de l’élection pour le Conseil d’Etat, le taux de participation n’a pas dépassé 35%. Cela entame-t-il la légitimité des autorités? Entretien avec Antoine Chollet.
Quelle légitimité avec si peu d’électeurs?
L'image, prise sur le vif des élections, est trompeuse. Le taux de participation est en baisse. JPDS
Conseil d’Etat genevois

Dimanche au second tour de l’élection pour le Conseil d’Etat genevois, le taux de participation, 35%, était faible. Il a baissé de 11,4 points par rapport au second tour en 2013 et de 3,77 points par rapport au premier tour il y a trois semaines. Il y a cinq ans, le taux avait au contraire progressé entre les deux tours (de 41,05% à 46,4%). Ainsi, le mieux élu, Mauro Poggia, remporte 56,15%

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion