Suisse

Gifles et fessées ne sont pas anodines

Vers une nouvelle tentative pour bannir totalement les châtiments corporels infligés aux enfants
Gifles et fessées ne sont pas anodines
33 pays européens ont déjà banni les châtiments corporels. La Suède a fait œuvre de pionnière en 1979. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Enfants

Est-il admissible de gifler ou de malmener un adulte pour le ramener à de meilleurs sentiments? Poser la question, c’est y répondre. Ce type de comportements est pourtant largement admis quand il s’agit des enfants. «En Suisse, la pratique des châtiments corporels reste socialement acceptée», a souligné jeudi à Berne le Valaisan Jean Zermatten, ancien président du Comité des droits de l’enfant à l’ONU, en ouverture d’un colloque consacré à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion