Suisse

La paire de baffes ne sera pas interdite

Nul besoin d'interdire formellement la gifle, le droit et la jurisprudence suisses permettent déjà d'agir, a estimé le Conseil des Etats.
Geralt / CC0 / Pixabay
Suisse

La gifle ne devrait pas être explicitement interdite dans le droit suisse. Le Conseil des Etats a refusé jeudi de donner suite à une pétition. Cet acte est déjà considéré comme n'étant pas compatible avec le bien de l'enfant et peut être être poursuivi pénalement. La pétition émane d'écoliers bernois. Il va de soi qu’un enfant ne doit en aucun cas être frappé, a estimé la commission des affaires juridiques.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion