Suisse

Sueurs froides au tir

Inquiets du futur durcissement sur les armes, des passionnés viennent grossir les rangs de Pro Tell.
Sueurs froides au tir
Patrice Deppen (devant), tireur sportif et abbé-président de l’Abbaye du Chamossaire, s’inquiète pour la pérennité de ces fêtes historiques. JEAN-BERNARD SIEBER/ARC
Armes

Mère et fille, 59 et 37 ans, se rendent au stand de tir, le fusil sur l’épaule. «C’est notre sortie de famille», lancent-elles. Même la représentante de la 3e génération, âgée de 16 ans, s’y est mise. Les trois femmes misent la corvée de vaisselle au tir à 300 mètres. > Lire aussi notre édito: L’alarmant succès de Pro Tell  La famille originaire de Val-d’Illiez (VS) fait partie des habitués du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion