Religions

Un laïc à la présidence?

Les délégués de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) ont choisi de privilégier le principe de l’égalité de tous les baptisés.
Un laïc à la présidence?
L'eglise de Chamblandes à Pully, dans le canton de Vaud. KEYSTONE/PHOTO PRETEXTE
Eglises protestantes

Peut-on être le représentant de la plus grande organisation protestante de Suisse sans être ordonné? C’est la question que se sont posée, mardi 24 avril, les délégués de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS), réunis pour achever la première lecture de la nouvelle Constitution de la faîtière qui regroupe les Eglises réformées cantonales, l’Eglise évangélique méthodiste de Suisse et l’Eglise évangélique libre de Genève. Dès l’entrée en vigueur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion