Genève

Quel avenir pour la parcelle «Grosjean»?

Les habitants de Chênes-Bougeries refusent le déclassement du terrain, où l’Etat veut densifier.
Cette parcelle devrait accueillir onze immeubles d’habitation selon le projet du canton, soit 268 logements, sur une surface équivalant à cinq terrains de football, située entre le chemin de la Montagne et la route Jean-Jacques Rigaud. JPDS
Aménagement

Le sort de la parcelle «Grosjean», à Chêne-Bougeries, n’en fini pas de faire parler. Ce terrain est concerné par un projet de densification piloté par l’Etat. Le 4 mars dernier, 54% des habitants de la commune ont refusé le déclassement de ce périmètre et le plan localisé de quartier. Après ce refus, que doivent faire les autorités communales? La semaine dernière, le Conseil municipal a enterré une proposition des Verts qui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion