Cinéma

Le sport en spectacle

Que racontent les films de sport? De l’éloge capitaliste de la compétition aux récits plus atypiques, analyse à l’occasion d’un cycle à l’université de Genève.
Le sport en spectacle
"Rudo et Cursi" du Mexicain Carlos Cuarón (2008).
Cycle

Déclinées récemment en drame social (Sparring), biopic ironique (Moi, Tonya), film d’animation (Cro-Man) ou comédie franchouillarde (La Finale), les fictions sportives ont la cote sur le grand écran, et depuis longtemps. Dans leur immense ma­jorité, ces films reproduisent un schéma narratif bien rodé, célébrant les valeurs associées au sport (dépassement de soi, esprit d’équipe) et au capitalisme (compétition, réussite individuelle). Rares sont en effet les œuvres qui dérogent au modèle

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion