International

Bénarès, «ville la plus toxique» d’Inde

Dans cette cité sainte pour les hindous, les niveaux de pollution explosent tous les seuils réglementaires. En cause, l’agriculture, les centrales à charbon ou les crémations rituelles.
Un rite funéraire à Bénarès, en 2013. La crémation rituelle en se tient depuis des siècles sur les quais du Gange. KEYSTONE
Inde

«J’avais 22 ans quand j’ai commencé à avoir des problèmes pour respirer. Les médecins me disaient que j’avais les poumons bouchés par la cigarette. Mais je n’avais jamais fumé», raconte Shruti Singh. La jeune femme, alors étudiante en commerce dans l’Etat d’Uttar Pradesh, dans le nord de l’Inde, est baladée d’hôpital en hôpital pendant cinq ans: «Ce n’est que l’an dernier que l’on m’a diagnostiqué une bronchite aiguë chronique due

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion