International

Bruxelles choie les consommateurs

Après le scandale du Dieselgate, la Commission propose d’instaurer un système d’action collective.
Bruxelles choie les consommateurs
Alors que la législation américaine sur les class actions a convaincu le groupe VW de débloquer 22 mil-liards de dollars en faveur de ses victimes aux Etats-Unis, rien n’a été prévu au niveau européen. Et pour cause: aucune loi européenne ne régit ce genre de problème. KEYSTONE
Union européenne

La Commission Juncker, dont le mandat expirera en novembre 2019, veut assurément entrer dans l’histoire comme celle qui a le plus fait progresser l’Europe des consommateurs. Elle a proposé mercredi de conclure avec eux un «New Deal», qui prévoit notamment d’étendre à l’ensemble du territoire de l’UE la possibilité, pour les citoyens victimes de pratiques commerciales illégales d’entreprises, de lancer des «recours collectifs» en vue d’être dédommagés. «Je me sens

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion