Vaud

Un élan pour les élèves désargentés

Alors que le gymnase de Nyon fête ses 30 ans, des profs organisent une aide aux étudiants pauvres.
Un élan pour les élèves désargentés
La volonté des initiants part d’un constat simple: des étudiants du gymnase de Nyon affrontent des situations complexes et sont en difficulté. MICHEL PERRET
Formation

Des employés du gymnase de Nyon s’attaquent à la pauvreté étudiante. Ils ont lancé le 1er mars l’association Etudier librement à Nyon (ELàN), afin de traiter des cas de rigueur. Car certains jeunes ne sont pas au bénéfice d’une bourse ou d’une aide de leur école alors qu’ils en auraient besoin. ELàN a été créée en prélude aux événements et festivités qui accompagneront les 30 ans du gymnase de Nyon.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion