International

Nouvelles expulsions de Russes

Les suites de l’affaire Skripal s’étendent en Europe, mais également aux Etats-Unis.
Nouvelles expulsions de Russes
Le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, a salué hier une «réponse extraordinaire» des alliés de son pays. KEYSTONE
Affaire Skripal

C’est l’escalade. Les Etats-Unis, le Canada, l’Ukraine et 14 des 28 pays membres de l’Union européenne ont emboîté lundi le pas au Royaume-Uni, en décidant d’expulser de leurs territoires respectifs quelque 109 diplomates russes, en réaction à l’empoisonnement de l’ancien espion Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia le 4 mars en Angleterre. Les annonces se sont succédé en peu de temps, dans l’après-midi, afin de renforcer l’impression d’une réponse coordonnée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion