Livres

Michaël Perruchoud ou le grand écart des voix

Epopée grotesque ou roman d’abandon, Michaël Perruchoud passe d’un registre narratif à l’autre dans deux livres aux antipodes.
Suisse romande

Michaël Perruchoud sait raconter des histoires, seul à sa table ou en toute amitié. Avec son compère conteur Sébastien G. Couture, le fondateur des éditions Cousu Mouche a coécrit et édité le troisième volet d’un cycle rabelaisien jusqu’aux entrailles. Dans Le Siège de Montfureur – après Ceux de Corneauduc (2015) et L’Héritier de Minnetoy-Corbières (2016) – de gais lurons se graissent l’estomac pour faire passer le mal de la veille. Gnôle et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion