Genève

Aménagement: Antonio Hodgers s’attendait à davantage de refus

Aux yeux du magistrat, le vote du week-end dernier dans les communes genevoises est positif pour l’aménagement. La qualité de vie reste une priorité, mais la marge de manœuvre est étroite.
Aménagement: Antonio Hodgers s'attendait à davantage de refus 1
Pour Antonio Hodgers, conseiller d'Etat chargé de l'aménagement, il est possible de concilier croissance et qualité de vie. (KEYSTONE-A)
Aménagement

Dimanche, deux projets d’aménagement sur trois ont passé la rampe des votations communales, en Ville de Genève et à Bernex. Seule Chêne-Bougeries a refusé la densification. Réaction d’Antonio Hodgers, conseiller d’Etat chargé de l’aménagement. Etes-vous surpris par les résultats en Ville de Genève et à Bernex? Oui. Selon le principe du NIMBY [en anglais: «not in my backyard», soit «pas dans mon jardin»], plus les oppositions s’expriment à un niveau

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion