Genève

«Elles ne devront plus générer de plaintes»

Instigateur de l’initiative visant à restreindre les Fêtes de Genève à sept jours, Jean Barth n’exclut pas de revenir à la charge si les futures manifestations créent trop de nuisances pour les habitants
Brouillon auto 15
Les Fêtes de Genève 2017. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)
Fêtes de Genève

L’initiative refusée dimanche par les citoyens de la Ville prétendait restreindre les Fêtes de Genève à sept jours, déplacer les manèges sur la plaine de Plainpalais et qu’un comité citoyen agrée le concept. Pour Jean Barth, son instigateur qui perd son premier combat populaire, le texte n’était pas trop restrictif: «A l’époque, les Fêtes duraient un weekend et satisfaisaient tout le monde.» Comment explique-t-il la défaite? «On m’a accusé de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion