Genève

Le personnel de l’ONU veut une réforme du système

Les employés de l’ONU à Genève et dans le monde s’activent pour une réforme de l’organe chargé de décider de leurs conditions, après des coupes récentes. Des centaines de personnes ont demandé mardi au Palais des Nations au secrétaire général de défendre leurs droits.
Le personnel de l’ONU à Genève veut une réforme du système
Les fonctionnaires de l’ONU à Genève et dans le monde demandent une réforme de l’organe chargé de décider de leurs conditions et souhaitent une action du secrétaire général.
ONU

«Pas de confiance dans la CFPI», la Commission de la fonction publique internationale, ont scandé plusieurs centaines d’employés au terme d’une Assemblée générale extraordinaire. La veille, un débrayage de deux heures avait notamment privé la Conférence de désarmement de traduction et décalé d’une heure un débat au Conseil des droits de l’homme auquel participait le Haut commissaire Zeid Raad al-Hussein. Les fonctionnaires internationaux à Genève ont protesté à plusieurs reprises

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion