Suisse

Fashion Valley tessinoise sous la loupe

Des pratiques fiscales opaques en vogue dans l’industrie de la haute couture suscitent le débat.
Fashion Valley tessinoise sous la loupe
La haute couture rapporte gros au fisc tessinois. Mais cela ne fait pas taire toutes les critiques pour autant. CC DOMAINE PUBLIC
Mode

S’acquittant d’une note d’impôts de 50 millions de francs annuels, la marque italienne Gucci est le plus important contribuable du Tessin. A l’image de tout le secteur de la mode, qui génère dans le canton italophone des recettes fiscales comparable à celles du secteur financier. Mais si le Tessin est devenu un pôle de compétences en matière de production et de logistique pour les grandes marques internationales, c’est à grands coups

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion