Culture

Manolo Torres n’est plus

Natif de Malaga et arrivé en Suisse en 1960, l’artiste était chaudronnier de formation.
Manolo Torres n'est plus
Lumière (1983). une œuvre de Monolo Torres.
Carnet noir

D’aucuns le pensaient aussi inoxydable que l’acier de ses sculptures. Et pourtant, Manolo Torres, malade depuis quelques années, nous a quittés le 19 janvier dernier. Non sans avoir laissé une constellation de formes abstraites plus ou moins volumineuses, au gré des rues de Genève ou en pleine campagne; voire largement au-delà des frontières cantonales, de Bienne à Schaffhouse en passant par Delémont ou Madrid. Des créations non-figuratives le plus souvent

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion