Suisse

Gössi a dû s’expliquer devant les siens

La présidente du PLR voulait abolir la clause guillotine avec l’UE. Ses ouailles l’ont contredite en séance de groupe.
Petra Gössi a été obligée de clarifier sa position devant son groupe parlementaire. WIKICOMMONS
Parti libéral-radical

Plus d’un parlementaire n’en avait pas cru ses oreilles: fin novembre, la présidente du PLR Petra Gössi appelait carrément à la suppression de la clause guillotine entre la Suisse et l’Union européenne. Une déclaration qui avait pour le moins surpris certains collègues de parti. L’affaire n’en est pas restée là. Elle s’est enrichie d’une suite officielle: la conseillère nationale a dû s’expliquer devant ses ouailles en séance de groupe parlementaire,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion