Genève

Un informaticien genevois blanchi

Le cabinet Mossack Fonseca, impliqué dans l’affaire des Panama Papers, avait attaqué un de ses employés pour vol de données. Le Ministère public classe l’affaire.
En mai 2017 CC / Valenciano
Panama Papers 

 Dans la foulée des révélations sur les Panama Papers en avril 2016, un employé de l’antenne genevoise de la société Mossack Fonseca – d’où provenaient les 11,5 millions de documents analysés par la presse – avait été attaqué par son employeur. Cet informaticien était soupçonné par le cabinet panaméen d’avoir orchestré la fuite de nombreuses données de clients depuis son ordinateur professionnel. A l’issue d’une enquête menée par le Ministère

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion