Suisse

Le coup de griffe de la Poste

Le géant jaune durcit les conditions pour la publicité dans les journaux. Des politiciens s’en inquiètent.
Les journaux livrés par le postier contiennent souvent des encarts FLICKR/CC/SYLVIE BURR
Service public

Le millésime 2017 sera bon pour la Poste. Le géant jaune table sur un bénéfice de quelque 700 millions de francs. Mais cette belle santé ne l’empêche pas de durcir certaines conditions tarifaires. Cette fois-ci, c’est le tour de la presse écrite. Année après année, l’entreprise de service public réalise de juteux profits. Pourtant, elle serre la vis. Plus précisément elle revoit sa manière de faire payer l’envoi des encarts publicitaires

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion