Solidarité

«Votre résistance me rend forte»

Vendredi dernier se tenait à Ankara la quatrième audience du procès de Nuriye Gülmen et Semih Ozakça, accusés d’appartenir à une organisation terroriste. Nuriye Gülmen a enfin pu s’adresser à ses soutiens.
Nuriye Gülmen (le dessin) et Semih Ozakça sont en grève de la faim depuis 260 jours.
Turquie

A chaque nouvelle audience du procès de Nuriye Gülmen et Semih Ozakça, le public s’installe anxieusement dans la salle de la prison de Sincan, non loin d’Ankara. La tension et la fatigue d’une année de combat se lisent sur les visages. Voici un an que ces deux enseignants, licenciés dans le cadre des purges ayant suivi le Coup d’Etat manqué de juillet 2016, réclament leur emploi. Ils sont en grève de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion