Suisse

Un appel pour plus de souplesse avec les enfants réfugiés

Des organisations de défense des droits humains demandent à la Confédération de renoncer à une application trop stricte des règles de Dublin.
Asile

Plusieurs organisations de défense des droits de l’homme ont réitéré lundi leur «appel national» contre une utilisation trop stricte du règlement de Dublin. La Confédération doit prendre au sérieux son devoir de protection des enfants réfugiés et de leurs familles. L’appel «Pour une Suisse qui respecte les droits des enfants et des réfugiés vulnérables» avait été lancé en avril déjà par Amnesty International, l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR), Solidarité

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion