Suisse

L’ONU critique le durcissement de la Suisse envers les Erythréens

Le rapporteur spécial de l'ONU sur les droits des migrants critique le durcissement de la Suisse envers les Erythréens. Il n'y a aucune raison valable qui justifie ce changement, a-t-il dit dans une interview. Avec sa pratique, la Suisse fait cavalier seul.
Asile

Les Erythréens ne sont plus reconnus comme réfugiés par la Suisse pour le seul motif d'avoir quitté leur pays illégalement. Début février, le Tribunal administratif fédéral (TAF) a décidé de modifier sa jurisprudence. Depuis des années et jusqu'à l'été passé, des Erythréens ont pu bénéficier de l'asile en Suisse en expliquant qu'ils avaient quitté leur pays de manière illégale et qu'ils s'exposaient en cas de renvoi à un risque de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion