Genève

Martine Brunschwig Graf se souvient de «rumeurs»

Martine Brunschwig Graf, l’ancienne cheffe de l’Instruction publique, avait été alertée de possibles relations intimes entre Tariq Ramadan et des élèves.
Par l’intermédiaire de ses avocats EXTRAIT YOUTUBE/EGE RABAT
Affaire Ramadan

Selon nos informations, l’ancienne cheffe du Département l’instruction publique (DIP) Martine Brunschwig Graf avait été informée que Tariq Ramadan aurait entretenu des relations intimes avec certaines de ses élèves (notre article du 7 novembre). Huguette Junod, enseignante à la retraite et féministe, nous démontre l’avoir avertie personnellement dans les années 1990, période durant laquelle l’islamologue enseignait au collège de Saussure et où la libérale dirigeait le DIP (1993-2003). Ce n’étaient

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion