Actualité

La gauche veut «revenir à Montréal»

La progressiste Valérie Plante pourrait devenir dimanche la première «mairesse» de la métropole québécoise, deuxième plus grande ville du Canada.
Valérie Plante est à la tête du parti de gauche Projet Montréal. CC-BY-SA
Québec

C’est un vent de changement qui balaie cet automne les feuilles colorées des rues de Montréal: la progressiste Valérie Plante pourrait devenir dimanche la première «mairesse» de la deuxième plus grande ville canadienne. A la tête d’un parti jeune (Projet Montréal), dont elle-même figure parmi les nouveaux visages, la candidate déjoue pour l’heure tous les pronostics et porte les espoirs de la nouvelle gauche québécoise. Des espoirs fondés sur une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion