Actualité

L’attentat qui nous concerne tous

Québec

«A Québec, on n’a pas peur d’un attentat: il n’y a pas beaucoup de réfugiés de ces pays-là, pas comme à Montréal.» La confidence, entendue l’été dernier dans la capitale de la Belle Province, résonne douloureusement au lendemain de l’attaque meurtrière contre la Grande Mosquée de Québec. La cité canadienne a non seulement été victime d’un attentat, mais celui-ci est très probablement dû à cette haine anti-musulmans, d’autant plus dangereuse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion