Suisse

Scénario catastrophe si oui à «No Billag»

La SSR est à la veille de grands défis, notamment la votation sur l'initiative "No Billag" en 2018.
Médias

Si le peuple acceptait l'initiative “No Billag”, ce serait “véritablement catastrophique”, a déclaré son nouveau directeur général Gilles Marchand vendredi à Berne devant les médias. En cas de “oui” au texte qui veut supprimer la redevance radio-TV, la Suisse ferait face à “un désert médiatique, c'est un fait”, a lâché l'ancien directeur de la Radio Télévision Suisse (RTS), en réponse à un journaliste. En plus d'affaiblir considérablement le service public,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion