Suisse

Trois quarts des miels contaminés

Des traces de néonicotinoïdes, pesticides à l’origine du déclin des abeilles, sont retrouvés dans 75% des miels du monde. Une étude de l’université de Neuchâtel tire la sonnette d’alarme.
Aux Etats-Unis ou l’utilisation des néonicotinoïdes est la plus répandue GUILLAUME PERRET / lundi13
Biodiversité

Les trois quarts du miel mondial contiennet des pesticides. Des traces de néonicotinoïdes, une famille de pesticides connus pour leur rôle dans la diminution de la population des abeilles, y sont décelables à divers niveaux. C’est ce que révèle une étude publiée aujourd’hui dans la prestigieuse revue Science par un groupe de chercheurs de l’université de Neuchâtel et du Jardin botanique de la ville. L’ampleur et la fréquence des traces

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion