Genève

Chocolat équitable: «C’est la faute à Jean Ziegler!»

Juan Castillo importe du cacao depuis ses terres familiales, au Pérou, qu’il vend à des chocolatiers genevois de renom. Une démarche gourmande… et militante.
Chocolat équitable: «C’est la faute à Jean Ziegler!»
Juan Castillo (à gauche) dans sa nouvelle échoppe de la Jonction, derrière un jeu d’échecs en chocolat qui sera offert au vainqueur d’une compétition nationale. A ses côtés, son ami l’artiste Hector Pérez Brito, auteur de la fresque en arrière-plan. JPDS
Biodiversité

«Chaque mètre carré que je peux soustraire à Monsanto constitue une victoire», affirme Juan Castillo, tout sourire, lorsque nous le rencontrons dans sa chocolaterie du quartier de la Jonction, à Genève. Laboratoire et point de vente, l’arcade, qui sera inaugurée prochainement, fait office de trait d’union entre le Pérou et la Suisse. Et concrétise un projet de développement à la fois écologique et social, né il y a dix-huit ans.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion