Actualité

La justice suisse timorée face aux Assad?

Inculpé en Suisse pour crimes de guerre, un oncle du président syrien Bachar al-Assad, Rifaat al-Assad, a pourtant été laissé en liberté. L’ONG TRIAL dénonce le laxisme du Ministère public.
Rifaat al-Assad. DR
Syrie

Accusé en Suisse de crimes de guerre commis en Syrie dans les années 1980, un oncle du président Bachar al-Assad, Rifaat al-Assad, court toujours. L’association TRIAL international, qui a dénoncé l’ancien vice-président syrien en 2013 déjà, reproche aujourd’hui au Ministère public de la Confédération de traîner les pieds à dessein. Présent à plusieurs reprises sur le territoire suisse ces dernières années, Rifaat al-Assad aurait dû être appréhendé en vertu du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion