Religions

Les LGBTI veulent être accueillis sans réserve au sein des Eglises

Des groupes LGBTI voient le jour dans les Eglises réformées. Mardi, celui de Neuchâtel vivait sa première soirée grand public, alors que celui de Genève méditait sur le sens de l’accueil au sein des Eglises.
Les revendications des personnes LGBTI atteignent également le domaine spirituelle. Ici la Gay Pride à Madrid en 2013. DR
Société

«Les Eglises sont appelées à être les ferments de la société, mais la réalité montre que souvent ce sont plutôt des freins», constatait mardi dernier le théologien Pierre Bühler, au temple des Valangines à Neuchâtel. Il était l’invité de la première soirée publique de la nouvelle association LGBTI et alliés «Arc-en-ciel». En automne 2016, le groupe chrétien Arc-en-ciel voyait le jour, devenu aujourd’hui une association pour pouvoir organiser des événements

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion