Actualité

Crainte d’un génocide en Centrafrique

Des signes avant-coureurs de génocide émergent en Centrafrique où les violences redoublent, a estimé le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les Affaires humanitaires.
Violences

Quelque 180 000 personnes ont quitté cette année leurs domiciles en Centrafrique, portant à plus d'un demi-million le nombre de déplacés en Centrafrique, a déclaré lundi le secrétaire général adjoint des Nations Unies Stephen O'Brien en rendant compte lors d'une réunion à l'ONU de récents voyages menés en Centrafrique et en République démocratique du Congo. “Nous devons agir maintenant, ne pas réduire l'effort de l'ONU et prier pour ne pas

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion