Scène

Noëlle Revaz réinvente «Les Trois petits cochons»

Revisité par l’écrivaine romande et mis en scène par Georges Grbic avec brio et inventivité, le célèbre conte incite à vivre sa propre aventure. On recommande sans détour une halte à l’Orangerie, à Genève.
Trois jeunes héros en cravates et culottes courtes Pénélope Henriod
Théâtre

L’écrivaine romande Noëlle Revaz a plus d’un tour dans son sac. Avec une plume vive et drôle, elle s’est emparée du conte populaire qui fait frissonner les enfants dans la crainte indéfectible du loup pour en faire un objet théâtral particulièrement réussi. Georges Grbic, nouvellement nommé à la tête du Théâtre Benno Besson d’Yverdon, en livre une mise en scène inventive qu’il faut se hâter d’aller voir lors de sa

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion