Scène

Dorian Rossel parcourt le monde

Dorian Rossel parcourt le monde
L'Usage du Monde, de Nicolas Bouvier, a inspiré la mise en scène. MARIO DEL CURTO
Théâtre

Deux ans devant eux et de l’argent pour quatre mois. Dans leur vieille Fiat retapée, ils sillonneront les routes à la rencontre de l’inattendu. «Le programme était vague, mais (…) l’essentiel est de partir», écrit Nicolas Bouvier dans L’Usage du Monde. C’est ce que fit l’écrivain-voyageur, à 24 ans, avec son ami peintre Thierry Vernet, dont les dessins parsèment l’ouvrage mythique. «I shall be gone and live or stay and die.»

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion