Actualité

L’ONU dénonce l’usage excessif de la force

Les forces de sécurité n’hésitent pas à tirer sur les manifestants opposés au maintien au pouvoir du président Joseph Kabila, dont le second mandat est arrivé à expiration lundi.
RDC

L’ONU a condamné mercredi «l’usage excessif de la force» par les forces de sécurité de RDC face aux manifestants protestant contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila. L’Eglise catholique a de son côté exigé qu’un accord soit trouvé avant Noël. Selon José Maria Aranaz, directeur du Bureau aux droits de l’homme des Nations unies en République démocratique du Congo (RDC), au moins 19 personnes ont été abattues et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion