Musique

Le jazz creuse son sillon depuis un siècle

Le premier disque de jazz a 100 ans. La Fondation Bodmer revient sur les grandes pages d’un art qui n’est pas près de rendre l’âme.  
Le trompettiste Louis Armstrong Public Domain
Exposition

Deux «z» et deux zéros: le premier disque de l’histoire du jazz est centenaire. Gravé en 1917 à New York, l’enregistrement d’un quintette de dixieland marque les débuts d’une aventure qui traversera tout le XXe siècle et qui perdure encore. A cet art qui, de part et d’autre de l’Atlantique, a creusé son sillon dans le vinyle et sur la scène, la Fondation Bodmer à Genève consacre sa nouvelle exposition Jazz & Lettres,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion