Livres

Fable de la migration

Récit

Un homme entre dans une ville. Les échoppes sont fermées, il a faim, semble ne posséder qu’une pipe et un sac à dos. Réveillé à l’aube par des balayeurs, son errance recommence, il croise les regards soupçonneux des marchands, voudrait s’approcher, entamer une conversation avec un inconnu, mais les voyelles et les consonnes se mélangent. Il bégaie, s’égare, s’enlise dans cette jungle de signes mal déchiffrables. «J’aurais aimé que quelqu’un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion