Suisse

Alain Berset joue son bilan

Le chef du Département de l’intérieur lance la campagne de votation sur la réforme de l’AVS et du 2e pilier. Le projet est ambitieux, les conséquences d’un échec seraient d’autant plus lourdes pour lui.
La réforme de la prévoyance vieillesse soumise à votation populaire vise à assurer jusqu’en 2030 le financement des retraites tout en garantissant le niveau des rentes (photo prétexte). JPDS
Retraites

Alain Berset n’a pas droit à l’erreur. Pour le chef du Département de l’intérieur, la votation du 24 septembre sur la réforme des retraites est la mère de toutes les batailles. Sachant que toutes les tentatives de réforme ont échoué depuis la dixième révision de l’AVS, en 1995, un nouvel échec entraînerait une crise institutionnelle, parallèlement à une détérioration rapide de l’équilibre financier des deux piliers (AVS et caisse de pension).

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion