Actualité

L’armée philippine bombarde des islamistes proches de l’EI

L'armée philippine a bombardé depuis les airs jeudi une ville du sud de l'archipel. Des islamistes inspirés par l'organisation Etat islamique y ont tué au moins 11 civils, selon les médias, justifiant l'instauration de la loi martiale par le président Rodrigo Duterte.
Philippines

Les combattants islamistes ont commencé voici deux jours à semer le chaos dans la localité à majorité musulmane de Marawi, ce qui a décidé M. Duterte à décréter le régime d'exception dans toute la région de Mindanao. Celle-ci s'étend sur un tiers méridional du territoire philippin et 20% des plus de cent millions d'habitants de l'archipel y vivent. Les autorités expliquent qu'il est très difficile de venir à bout de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion