Solidarité

La grève de la faim atteint la zone rouge

Une grève générale a paralysé la Palestine lundi en soutien aux 1500 prisonniers palestiniens qui ont cessé de s’alimenter.
Des mères de prisonniers établissent un barrage routier près du check point de Kalandia. DR
Israël

Toute la Palestine était en grève générale lundi pour soutenir les quelque 1500 prisonniers palestiniens qui ont cessé de s’alimenter afin de réclamer des conditions de détention décentes en Israël. «En ce ‘jour de colère’, tous les magasins étaient fermés, et même de nombreuses échoppes arabes en Israël», témoigne au téléphone Tobia Schnebli, militant du Collectif Urgence Palestine (CUP) de Genève, qui fait partie d’une délégation de quatre personnes en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion